Make your own free website on Tripod.com
LA FONCTION DE CONSOMMATION DANS UN CONTEXTE ISLAMIQUE
Docteur Boualam BENJILALI, IIRF-BID

L’auteur en mettant l’accent sur la relativité d’un modèle de consommation (valeurs, priorités, normes, etc.) définit la consommation dans un contexte islamique comme la somme des dépenses de biens et services en vue de satisfaire les besoins individuels et collectifs dont la nature et la hiérarchie sont déterminées par la Chari’a en se fixant pour but l’adoration de DIEU.
Les principaux axiomes qui régissent cette consommation sont :
1- La rationalité qui vise la réussite, en tant que maximum de satisfaction matérielle et morale.
2- La dimension du temps puisque le musulman vise aussi bien, par ses dépenses, l’immédiat (l’ici-bas), que le futur (l’au-delà).
3- Les normes de modération et de juste milieu.

* La fonction de consommation ne dépend pas uniquement des facteurs conventionnels tel que le revenu par exemple, mais également du degré de piété (IMANE).
* L’auteur mène ensuite une analyse économique, en essayant de mettre en valeur les caractéristiques propres du modèle de consommation islamique. Pour lui ce dernier permet une plus grande stabilité de la demande globale en tant qu’agrégation des consommation individuelles.
* En utilisant une démonstration mathématique, l’auteur arrive a conclure que la propension à consommer en économie islamique est supérieure à la propension à consommer en économie conventionnelle.
* A trav, un modèle qui expose la fonction de consommation globale l’auteur arrive aussi à conclure que la consommation est inversement proportionnelle aux dépenses pour la cause de Dieu, dan le contexte islamique.

Retour au menu principal.