Make your own free website on Tripod.com
LE MARCHE ET LA FORMATION DES PRIX EN ECONOMIE ISLAMIQUE
Docteur Ali YOUALA, ASMECI

Dans une perspective systémique, le prix n’est pas seulement un simple rapport d’échange. Il est aussi un facteur de régulation à condition que les forces du marché ne soient soumises à aucune contrainte exogène. L’autre facteur de régulation susceptible de lui être substituable ou complémentaire est l’Etat.
L’entrée en jeu d’un facteur, d’un autre ou des deux, à la fois, selon plusieurs dosages possibles dépend, en fait, des choix fondamentaux en ce qui concerne les structure essentielles de tel ou tel système économique.
Cela nécessite le développement de cette problématique, selon la vision islamique, à un triple niveau.
1- Les structures fondamentales cadrant l’activité économique en général et le fonctionnement du marché en particulier les idées maîtresses soulevées ici sont :
a - La propriété multiforme commandée par l’Istikhlaf.
b - la liberté garantie à l’intérieur des limites tracées par la Chari’a.
c - La double négation de la neutralité et du dirigisme de l’Etat.
d - Les spécificités d’une rationalité économique réaliste et équilibrée.
2 - Le fonctionnement  du mécanisme principal (le marché) de la régulation dont les caractéristiques sont :
a - La codification des conditions de la concurrence sous forme de textes ayant forme de loi.
b - La subordination de l’offre et de la demande à la licité des fins et des moyens.
c - La Détermination du prix de l’équilibre au niveau du “ prix équivalent ”.
d - La détermination de l’équilibre général sur les différents marchés en corrélation avec le prix équivalent.
3- Le fonctionnement du mécanisme secondaire de la régulation l’Etat lui, en agençant finalités et moyens, veille au respect de la logique du marché. Pour y parvenir la Chari’a le charge, entre autres des fonctions :
a - de contrôle qu’exerce la Hisba sur le mécanisme du marché.
b - de renforcement indirect de ce fonctionnement par différentes modalités d’intervention afin d’en augmenter l’efficacité.
c - de correction des imperfections résultant des mécanismes du marché au niveau de la répartition.
d - de mise en marche des mécanismes des transferts sociaux qui s’en chargent d’une façon permanente.
En somme, les prix sont formés, en économie islamique, selon le jeu concurrentiel basé sur le comportement responsable des acteurs économiques. C’est pourquoi le rôle régulateur du marché est assisté par l’Etat pour protéger les conditions de son fonctionnement, de stimuler son efficacité et de corriger ses résultats.

Retour au menu principal.