Make your own free website on Tripod.com
 LA POLITIQUE ECONOMIQUE EN ISLAM
Docteur Mohamed ZENOUAKI, ASMECI

Articulé autour de trois titres, l’exposé traite de la Politique Economique en Islam.
* Le premier titre “  Présupposés théoriques et méthodologiques “ , aborde les concepts de politique économique dans la théorie économique conventionnelle.
 Une référence est faite aux définitions de TINBERGEN et de SAINT-GEOURS : On doit entendre par politique économique toute action générale du pouvoir politique central, consciente, cohérente et finalisée, s’exerçant dans le domaine de l’économie ; c’est à dire portant sur ce qui touche à la production, à l’échange, à la consommation de biens et services et à la constitution du capital.
 Sont posées la nature et la fonction de l’Etat en matière de politique économique selon les grandes doctrines économiques : l’approche libérale et l’approche dirigiste.
 L’apport de l’analyse économique est également soulevé pour servir de cadre de référence à l’évaluation de la politique économique.
* Le deuxième titre expose “  la conception islamique de la politique économique “  .
 Celle-ci étant un ensemble de mesures pour réaliser un certain nombre de finalités caractéristiques du système économique islamique dans l’évolution à la fois temporelle et spatiale.
 La politique économique étant perçue en tant que variant d’un système économique fondé sur des invariants définis par les sources fondamentales : le Coran, la Sunna (la tradition du prophète) et l’Ijtihad (l’effort).
* Le troisième titre expose à partir du riche héritage de la pensée économique en Islam, un exemple qui s’intéresse à la définition d’une politique économique. Il s’agit des écrits de MAWARDI repris dans “  AHKAM SOLTANIA WA WILAYAT DINIA “  autour des thèmes : IHIA, HIMA, IQTAA qui traduits en termes de politique économiques peuvent amener à parler de : Développement économique, répartition des revenus, satisfaction des besoins collectifs.
 Un deuxième exemple, plus contemporain, expose la politique économique dite “  Politique ou Programme d’Ajustement Structurel “  que bon nombre de pays musulmans non producteurs de pétrole, sont contraints de suivre, sous la houlette des institutions monétaires et financières internationales.
* En conclusion, une évaluation des limites de la politique économique ainsi que ses perspectives futures dans un contexte de globalisation de l’Economie, propose de nouvelles directions de recherche.

Retour au menu principal.